Édifice

Cette église de style néo-roman a été élevée sur les plans de Charles Benvignat entre 1847 et 1855. La nef a été agrandie de deux travées occidentales et d’un clocher en 1900. Le sanctuaire est bâti sur la rive droite de l'Arbonnoise (affluent nommé précisément le "Ruisseau d'Esquermes" ou Rivière-del-Saulx sur d'autres plans, aujourd'hui comblé) et répond mieux à la demande croissante du nombre de fidèles que la vieille chapelle des Clarisses (chapelle Notre-Dame-de-la-Réconciliation) ne peut plus assumer.

La façade de l'église donne aujourd'hui sur la place Genevières, et le chevet sur la place de l'Arbonnoise. Les vitraux présents aujourd’hui sont le fruit du travail des ateliers Didron (vitraux des fenêtres hautes du chœur), du belge Jean-Baptiste Capronnier, et du peintre verrier lillois Colpaert qui ont travaillé à la charnière entre le XIXe et le XXe siècle. Deux vitraux ont aussi été réalisés par Jules Largillier en 1914. L'église Saint-Martin d'Esquermes fait aujourd'hui partie de la nouvelle paroisse de la Réconciliation (en référence à la chapelle du même nom située rue de Canteleu) qui regroupe également l'église Notre-Dame-de-la-Réconciliation, l'église Notre-Dames-des-Victoires et l'église Notre-Dame-de-Consolation.

Historique

Devis Delmotte de 1894

Lille, St Martin d'Esquermes - Devis Delmotte 1894

Vicissitudes de l'orgue après l'inauguration

Sources : mémoire (1986) de Roland Servais

[lien à insérer]

Électrification par Delmotte ; transformation des jeux par Cogez

Jusqu'au début des années 1990, l'orgue était resté inchangé, mais de moins en moins jouable. Une trompette a été placée au récit ; il s'agit d'un jeu récupéré par Daniel Birouste, de très grosse taille et, de ce fait, particulièrement puissante.

Remplacement des sommiers par Delmotte, modification de la console et reprise du matériel sonore

Remplacement des sommiers à membranes (fendus) par des sommiers à registres. Tirage électrique direct des notes. La console est équipée de dominos neufs de commande des jeux.

Remplacement de la quinte du GO (ancienne gambe recoupée par Cogez) par une fourniture grave. Ajout d'un cornet III au Grand Orgue, d'une flûte harmonique et d'une fourniture au récit. Séparation des rangs de la sesquialtera (flûtée) du récit en nasard et tierce.

L'orgue en 2012

Description

Orgue en deux corps, le GO et la pédale dans un buffet adossé au mur côté abside, récit et soufflerie sur le mur opposé. Sommiers à registres, traction et tirage de jeux électriques. Console séparée tournant le dos au buffet de récit. La commande des jeux, initialement par touches avec crans (système Weigle), est actuellement à dominos basculants.

Composition

 Lille, St Martin d'Esquermes - composition 2012
I - Grand Orgue 
II - Récit Expressif
Pédale 
Montre 16 Flûte Harmonique 8 Soubasse 32
Bourdon 16 Cor de nuit 8 Flûte 16
Montre 8 Gambe 8 Soubasse 16
Bourdon 8 Voix céleste 8 Quinte 10 2/3
Flûte Harmonique 8 Flûte octaviante 4 Flûte 8
Prestant 4 Flageolet 2 Bourdon 8
Doublette 2 Nasard Flûte 4
Grande Fourniture II Tierce Bombarde 16 
Fourniture III Fourniture III Trompette 8 
Trompette 8  Trompette 8  Clairon 4
Clairon 4  Hautbois 8   
Cornet III Voix humaine 8  

Manuels de 56 notes, pédalier de 30 notes.

Tirasses I, II ; Accouplements II/I, II/I (16) ; annulateurs anches [en caractères gras ci-dessus] I, II, Pédale. Trémolo récit.

La Montre 16 est en extension de la Montre 8. La quinte 10 2/3 est empruntée à la soubasse 16.

Pédales d'expression et de crescendo, commutateur "tutti".

L'orgue en 2016

Une nouvelle console mobile à 5 claviers et pédalier, placée dans la nef et fonctionnant en parallèle avec l'ancienne, a été installée par le titulaire. Cette console avait été fournie par la maison Beuchet-Debierre pour l'orgue  Robert Boisseau (commencé, jamais livré) du Palais des Congrès, Paris, Porte Maillot. Cette console était restée successivement dans les ateliers de Renaud (successeur de Beuchet-Debierre), puis d'Yves Sévère (+2004), et fut achetée à à Mme Sévère pour être installée à St Martin. L'ébénisterie, de belle qualité, n'a pas nécessité de reprise ; en revanche, toute la partie électronique est neuve.

Ajout d'un sommier chromatique de positif  et d'un sommier diatonique de résonance entre les deux buffets, au sol de la tribune sous la rosace. Les nouveaux sommiers sont côte à côte, et enfermés dans une même boîte expressive avec jalousies au plafond.

Composition

Composition de l'orgue de tribune de St Martin d'Esquermes, 2016
I - Grand Orgue      II - Positif      III - Récit expr.      IV - Résonance      V - Bombarde       Pédale     
 Bourdon 32 (a)  Principal 8  Flûte 16 (d)  Bourdon 32 (e)  Bombarde 16 (f)  Flûte 32 (g)
 Montre 16 (b)  Bourdon 8  Flûte harmonique 8  Bourdon 16  Trompette 8 * Soubasse 32 (h)
 Bourdon 16 (c)  Prestant 4  Cor de nuit 8  Bourdon 8  Clairon 4 *  Flûte 16
 Montre 8  Nasard  Salicional 8  Flûte 8  Grand Cornet III *  Soubasse 16
 Flûte harmonique 8  Quarte de Nasard  Voix céleste 8  Flûte 4  Chamade  Flûte 8 (i)
 Bourdon 8  Tierce 1 3/5  Flûte octaviante 4  Flageolet 2    Principal 8 (j)
 Prestant 4  Larigot 1 1/3  Nasard 2 2/3  Piccolo 1    Bourdon 8 (k)
 Flûte 4 *  Cymbale III  Flageolet 2  Grosse Tierce 3 1/5    Flûte 4 (l)
 Doublette 2    Tierce 1 3/5  Septième 2 2/7    Martin 32 (m)
Plein Jeu II (16')   Fourniture III  Dessus de Nasard    Bombarde 16
Plein Jeu III (8')    Trompette 8 Dessus de Tierce    Trompette 16 (n)     
     Basson-Hautbois 8   Cromorne 8    Trompette 8 (o)
Trompette 8    Voix humaine 8  Régale 8    Clairon 4 (p)
Clairon 4    Tremolo      Tierce 6 2/5 (r)

* = jeux en attente

(a) extension Bourdon 16 résonance ; (b) Ancien salicional 8 du récit grossi par Cogez ; il a été transféré sur une chape du nouveau sommier de GO et complété dans la 1° octave par un emprunt à la flûte 16 de pédale ; (c) emprunt Soubasse 16 pédale ; (d) extension Flûte harmonique 8 ; (g) extension Flûte 16 avec la 1° octave en quintes (8 + 5 1/3) ; (h) extension Soubasse 16 avec la 1° octave en quintes ; (i) extension Flûte 16 ; (j) emprunt Principal du positif ; (k) extension Soubasse 16 ; (l) extension Flûte 16 ; (m) extension Bombarde 16 avec 1° octave en quintes ; (n) emprunt Bombarde 16 du clavier de Bombarde ; (o) et (p) : extensions Bombarde 16 ; (r) extension Soubasse

La pédale comporte en outre un cornet de 32' avec septième tempérée tout-à-fait efficace, appelable depuis un domino vacant.

La régale de la résonance est à double cône et opercule.

Composition des mixtures :

  Ut 1 Sol # 1 La 1 Ut 2 Fa # 2 Sol # 2 Ut 3 Mi b 3 Sol # 3 Ut 4 Ut # 4 Sol # 4 La # 4
Plein jeu II 2 2 2/3       4     5 1/3     8  
  1 1/3 2       2 2/3     4     5 1/3  
Plein jeu III 1 1 1/3       2     2 2/3     4  
  2/3 1       1 1/3     2     2 2/3  
  1/2 2/3       1     1 1/3     2  
Cymbale III 2/3   1   1 1/3     2     2 2/3   4
  1/2   2/3   1     1 1/3     2   2 2/3
  1/3   1/2   2/3     1     1 1/3   2
Fourniture III 2     2 2/3     4     5 1/3      
  1 1/3     2     2 2/3     4      
  1     1 1/3     2     2 2/3      

La cymbale comporte un 4° rang aigu qui a été bouché, car trop agressif.

Organistes

vers 1995 - 1999 : Johann Günter Egginger

Actuellement (2015) : Nicolas Pichon

Illustrations

Enregistrements

[en attente]