Édifice

L'église St Maurice "en ville" est située à proximité de la gare Lille-Flandres : accès par la rue des kebabs (rue du Priez, officiellement). Ne pas confondre avec St Maurice dit "des champs", située près de la station de métro du même nom, et également pourvue d'un orgue. Nous y reviendrons.
 
Cet édifice gothique a connu une histoire mouvementée, car elle s'est enrichie de nefs au rythme de l'enrichissement du clergé et de la bourgeoisie. Elle est à présent pourvue de cinq nefs. Il paraît peu probable qu'elle soit pourvue de nefs supplémentaires à l'avenir : les temps sont difficiles.
 
On peut parler ici de nefs au pluriel, plutôt que d'une nef et de bas-côtés, car toutes ont une même hauteur sous les voûtes (schéma de la hallekerk flamande). La cathédrale de Bourges est ainsi surpassée, si j'ose dire. L'ensemble offre une apparence homogène, fait rare. L'inconvénient de cette disposition est que la luminosité de la nef centrale est assez basse, et la tribune est quasiment dans l'obscurité.

Historique

Selon Jean Cau, un orgue aurait existé dans le transept côté épître (c'est-à-dire à droite en regardant l'autel) ; des éléments de cet orgue auraient été incorporés dans l'orgue Delmotte actuel, au GO et au positif.

L' instrument actuel, sur la tribune au-dessus du narthex, a été réalisé en 1875-1877 par les frères Édouard et Théophile Delmotte, facteurs d' orgues à Tournai. Le devis date du 7 décembre 1874, le contrat a été signé le 25 juin 1875, et les orgues ont été inaugurées le 30 août 1877.

En 1894, Delmotte propose de déménager l'instrument vers la "tribune latérale au-dessus du petit portail", et de l'équiper d'une traction pneumatique (système Weigle). Ce projet n'a pas eu de suites.

Il a été augmenté dès 1897 par la Maison Delmotte, puis électrifié en 1926.

Bricolages divers sous l'influence du Dr Bédart.

En 1934, transformation " vraiment malheureuse" par Jules Boone, dont la nature n'est pas précisée.

Entretien par Jules Boone (encore en 1957).

L'orgue a été restauré et agrandi en 1960-1961 par Pascal (Lille) avec rétablissement de la transmission mécaanique, puis de nouveau en 1974. Inachevé, il n'est toujours pas pourvu de jeux de pédale indépendants. Longtemps muet pour cause d'inondation en 2000, il a été remis en état par Delmotte [date et nature des travaux à vérifier].

Selon un témoignage oral, la flûte 16 de la pédale aurait été livrée, et entreposée un temps dans le fond de l'église. Je ne l'ai pas vue (2010). Un obstacle à l'installation de la pédale aurait été la difficulté de faire passer ses éléments par le "trou des cloches", sous l'entrée principale.

Buffet

Le buffet est l' oeuvre de Charles Buisine-Rigot (1820-1893), sculpteur menuisier lillois, auteur par ailleurs de nombreux buffets d'orgues dans le département du Nord, et de quelques-uns dans celui du Pas-de-Calais.

Description

Orgue en un seul corps, pourvu de trois claviers et un pédalier, situé dans une niche au-dessus du narthex. Traction mécanique avec machine Barker ; tirages de jeux électro-pneumatiques.

Composition

A l'origine (Delmotte, 1877)

Composition de l'orgue de St Maurice, 1877
Grand Orgue Positif Récit expressif Pédale
Montre 16 (place vacante) Quintaton 16 Flûte harmonique 8 Contrebasse 16
Bourdon 16 Principal 8 Viola di gamba 8 Soubasse 16
Montre 8 Bourdon 8 (vacant) Voix céleste 8 Quinte 12
Flûte harmonique 8 Salicional 8 Flûte traversière 4 Flûte 8
Gambe 8 (vacante) Flûte octaviante 4 Octavin harmonique 2 Bombarde 16
Bourdon 8 Doublette 2 Trompette 8 Trompette 8
Prestant 4 Trompette 8 (vacante) Basson-Hautbois 8  
Grand cornet Clarinette 8 Voix humaine 8  
Plein jeu      
Bombarde 16   trémolo  
Trompette 8      
Clairon 4      

Tirasses et accouplements habituels. GO sur machine. Appels des jeux de combinaison, par clavier.

N.B. les jeux du pédalier ont effectivement été livrés et posés.

Actuelle

Composition de l'orgue de St Maurice, Lille (2009)
I - Grand Orgue II - Positif III - Récit expressif Pédale (en attente)
Bourdon 16 Salicional 8 Quintaton 16 Flûte 16
Montre 8 Bourdon 8 Principal 8 Soubasse 16
Flûte harmonique 8 Prestant 4 Flûte 8 Quinte 10 2/3
Bourdon 8 Flûte 4 Gambe 8 Flûte 8
Prestant 4 Doublette 2 Voix céleste 8 Bourdon 8
Flûte 4 Nasard 2 2/3 Bourdon 8 Flûte 4
Doublette 2 Tierce 1 3/5 Principal italien 4 Bombarde 16
Plein-jeu V Plein-jeu III Quarte 2 Trompette 8
Cornet V (ut 3) Trompette 8 Nasard 2 2/3 Clairon 4
Bombarde 16 Clarinette 8 Tierce 1 3/5  
Trompette 8   Fourniture IV  
Clairon 4   Cymbale II  
    Bombarde 16  
    Trompette 8  
    Clairon 4  
    Hautbois 8  
    Voix humaine 8  

Claviers : 56 notes, pédalier : 32 notes. Transmissions mécaniques avec machine Barker.
Tirasses GO, P, R ; tirasse récit 4'. Accouplements R/P, R/GO, P/GO.
 12 combinaisons générales dont 10 ajustables. Appels mixtures, tutti.

Titulaires

Lefebvre, ...1869...

Deplantay, ... 1893 ...

Henri Wallet, 1933 - 1954 ?

Jeanne Joulain 1954-1986

Antoine Drizenko - actuellement (2015)

Sources

Roland Servais, mémoire sur la manufacture Delmotte, 1986

Bernard Hédin, Orgues en Nord - Pas de Calais, 1992

Base Palissy