Édifice

(Réservé)

Historique

Dans un mémoire (1854) sur le ton des orgues, M. Delezenne, membre de la Sté des sciences, des arts et des lettres de Lille, rapporte ceci :

J'avais étudié le tuyau de 4 pieds et écrit ce qui précède, lors-
que j'ai trouvé, à l'hospice Comtesse, un petit orgue délabré ,
depuis longtemps hors de service. Bien que son soufflet déchiré
soit moderne, cet orgue est vieux de plus de cent cinquante ans,
selon M. Mazingue , qui a vu beaucoup d'orgues comme facteur.
Il n'y a plus de buffet, point de date et point de signature. L'ut
du prestant est un tuyau bouché , dont la longueur, depuis la
lumière jusqu'au fond , est de 610 millimètres [?] ; je compte un
millimètre pour l'épaisseur de la peau qui recouvre ce fond et
celui-ci comme aussi épais que les parois. La section intérieure
est un rectangle de 75 millimètres sur 58.

Ce bourdon est en chêne ; il parle mal : le temps ayant altéré
le tranchant de la lèvre supérieure. Mis sur ma petite soufflerie
avec celui de 48 pouces, on entend quelquefois de rares batte-
ments. Ils paraissent à l'unisson. Nous avons pris , tour-à-tour ,
M. E. Français et moi , les douze mesures suivantes :
802, 807, 801, 801,5, 803,5, 804, 796, 805, 802, 792, 799, 797.

(N.B. les aléas de la reconnaissance de caractères rendent douteux les chiffres qui figurent ci-dessus, notamment la longueur du tuyau bouché qui apparaît comme "010 mm".)

Actuellement, il n'y a plus d'orgue, ni dans la chapelle, ni dans l'ancienne grande salle des malades.