Édifice

Église disparue. Cette chapelle des jésuites fut construite à partir de 1854 et consacrée en 1855, et située vers le n°22 de la rue Négrier (actuellement : classes maternelles de N.D. de la Paix) ; elle faisait partie d'un ensemble d'édifices. Le vocable de l'église reprenait d'ailleurs celui de l'ancienne chapelle des jésuites, rue de l'hôpital militaire, qui avait été rebaptisée St Étienne en 1796. L'architecte en était Charles Leroy (cf. Wikipedia).

La chapelle mesurait 45m de long sur 16,50m de large, avec une hauteur sous voûtes de 15,60m. Elle fut détruite en 1981. Les vues aériennes actuelles n'en portent pas trace.

Historique

Du Journal de Roubaix, édition du 31 juillet 1879 :

"L'éloge de St Ignace de Loyola sera prononcé jeudi dans l'église de l'Immaculée-Conception, à Lille, par Monsieur Lasnes, archiprêtre de St Maurice. Le discours commencera à quatre heures et demie, et sera précédé de l'inauguration d'un nouvel orgue, construit par M. Michiels, facteur à Lille".

Dans l'édition du 18 septembre, on lit :

"Le jeudi 18 courant, de 4 à 6h. du soir, aura lieu dans l'église de l'Immaculée-Conception, rue Négrier, à Lille l'expertise de l'orgue par M. Delarroque [sic], organiste et maître de chapelle du Sacré-Coeur, et M. Koszul, organiste de Notre-Dame, à Roubaix. MM. Leduc, organiste de La Madeleine et Jouglet, organiste de St-Sauveur, s'y feront entendre."

Sources

Les jésuites à Lille au XIX° siècle, par Hugues Beylard, Revue du Nord 1971, Volume 53, n°208, pp. 63-85 ; voir cette page.