Édifice

Réservé.

Historique

Orgue construit vers 1850, initialement comme orgue de choeur à St Jacques, Douai. Deux plaques sur la console mentionnent : « Stoltz & Schaaff » et « Réparé par A. Séquiès / Lille ». L’orgue aurait été installé à St Vincent en 1880.

Plusieurs relevages au XXème siècle par Sequiès (Lille), Jean Pascal (Lille), Bernard Cogez (Tourcoing) en 2001, puis Olivier Bernard (Lyon) en 2008.

Description

Orgue en un seul corps, placé sur la tribune occidentale. Console en fenêtre, sur la face avant du buffet. Claviers plaqués en matière synthétique blanche. Tirants de section ronde et inscriptions sur porcelaines blanches : les jeux du récit en rouge, ceux du Go en noir, ceux de la pédale en bleu. Pédalier concave de 2008. Pédale d’expression par bascule centrale. Ventilateur électrique (deux pompes sont encore en place à l’arrière du buffet pour l’action des souffleurs).

La transmission est mécanique avec équerres et renvois. L’absence de machine Barker au GO rend la traction particulièrement lourde. Le tirage des jeux présente le même inconvénient. La tuyauterie est de provenances diverses (XIXème, 1ère et 2nde moitié du XXème siècle). Les pavillons de la Bombarde 16 sont en bois. Les modifications de la composition d’origine ont pour conséquences que la quinte et la cymbale du Go, posés sur la laye des fonds, ne sont pas concernées par l’appel d’anches. A l’inverse, le prestant 4’ est lui sur la laye des anches. Cette dernière particularité semble d’origine, puisque le nom est souligné sur le tirant à la console, de même que l’ensemble des tirants (Go) situés à gauche des claviers.

Le pédalier, qui n’est pas d’origine, compte 27 notes (C-d’). Il a été étendu de deux notes dans l’aigu à la dernière restauration (les tuyaux - neufs - sont postés sur un sommier auxiliaire, dans le soubassement droit du buffet). L’harmonisation a été revue par Bernard Cogez. A cette occasion, une quinte 2 2/3 et une cymbale ont été installées au GO (en remplacement de deux jeux de 8 pieds si l’on en juge par leur emplacement sur le sommier). Les autres porcelaines de jeux semblent d’origine. Le Bourdon 8 du GO appelle une Flûte à fuseau. La tirasse du deuxième clavier, électrique, est d’un ajout récent, ce qui peut laisser penser que ce clavier était incomplet lors de la construction.

Buffet

Néogothique.

Composition

Marcq-en-Baroeul, St Vincent - Orgue Stoltz & Schaaf - composition 2012
 I - Grand Orgue  II - Récit expressif  Pédale
 Bourdon 16  Flûte harmonique 8  Flûte 16
 Montre 8  Bourdon 8  Flûte 8
 Bourdon 8  Gambe 8  Bombarde 16
 Prestant 4 *  Voix céleste 8  Trompette 8
 Quinte 2 2/3  Flûte octaviante 4  
 Doublette 2 *  Trompette 8  
 Plein jeu *  Basson & Hautbois 8  
 Cymbale  Voix humaine 8  
Cornet V *    
 Trompette 8 *    
 Clairon 4 *  Tremolo  

Manuels de 54 notes, pédalier de 27 notes.

Tirasses GO, récit ; accouplement R/GO ; Appel anches G.O. (concerne les jeux marqués *).

État

L’orgue, entretenu régulièrement par M. Olivier Bernard (Lyon), est dans un état satisfaisant.

Organistes

Mentionné en 1934 : Auguste Manche

Gérard Scherpereel

Monsieur Barrois

Luc Weeger

Francis Fritsch

Depuis 2010, Ghislain Leroy

Vincent Leroy (jusqu'en 2018)

Maîtres de chapelle

Pierre Cordonnier (sans doute quand G. Scherpereel était organiste)

Enregistrements

Pas d'enregistrement commercial connu.

Illustrations

Sources

  1. visite, et conversations avec deux organistes ;
  2. brochure de la mairie de Marcq concernant l'église St Vincent et son mobilier
  3. Bulletin (tome L, 1998-1999) de la Commission Historique du Nord, 2001, qui se réfère à la DRAC et aux travaux d'inventaire en ce qui concerne la provenance de l'orgue.