Édifice

L'église Sainte-Elisabeth fut édifiée de 1860 à 1863 sur un terrain offert par Mme veuve Delaoutre-Decrême, sur des plans de l'architecte roubaisien Théodore Lepers.

La tour carrée de l'édifice fut autrefois surmonté d'une flèche. Elle fut détruite en 1972.

Historique

En 1880 est envisagée l'acquisition d'un grand orgue, en partie financé par le legs de Mlle Julie Descat. Il devait remplacer l'ancien orgue, jugé insuffisant (peut-être l'actuel orgue de chœur ?).

Un projet avait été soumis par Delmotte en 1884.

Cet orgue fut construit par Pierre Schyven & Cie, de Bruxelles, et fut béni le 26 novembre 1885 avant la messe du T.S. Sacrement, puis inauguré le même jour avec le concours d'Alphonse Mailly. Il coûta plus de 30 000 Fr.

Les pièces jouées par M. Seutin lors de la bénédiction solennelle furent :

  • Pièce en do majeur, de Widor
  • Prélude et fugue en sol majeur, J.S. Bach
  • Andante, Lefébure-Wély
  • Allegro cantabile de la 5° symphonie, Widor
  • Adagio, Mendelssohn
  • Communion, Lefébure-Wély
  • Allegro de la sonate de Guilmant

 Pour l'inauguration, M. Seutin préluda avec "l'allegro du concert en Do de Haendel", suivi par Alphonse Mailly avec :

  • Invocation, Alphonse Mailly
  • Choral varié de la VI° sonate de Mendelssohn
  • Méditation / Marche solennelle / Pâques fleuries, A. Mailly
  • Abendlied (Schumann), Sinfonia pour orgue (n°29, Bach), Gavotte (Martini)
  • Bénédiction nuptiale (R. de Vilbac), Allegro en la mineur (Salomé)
  • Improvisation, A. Mailly
  • Offertoire en ut majeur, Lefébure-Wély

L'association des amis de l'orgue de Ste Élisabeth, créée en 1999, a été dissoute en 2012.

Description

Orgue à dédoublement, avec (lors de l'inauguration) deux claviers de 56 notes et pédalier de 30 notes, et comportant 14 jeux au premier clavier, 14 au second, 6 à la pédale, et douze pédales de combinaisons. Le nombre de jeux réels était bien évidemment inférieur.

Organistes

vers 1863 : peut-être César Delespaul

vers 1869 : Alfred Wagk ? (Journal de Roubaix, 5/11/1869)

1885 - 1910 : M. Seutin [JdR 20/11/1885], aussi orthographié Setyn

1910 - ... : Édouard Peers

vers 2000 : Jean-François Pichon

...2016... François Brulin

Illustrations

Sources

Bibliothèque numérique de Roubaix ; Journal de Roubaix ; Dictionnaire des facteurs d'instruments de musique en Wallonie et à Bruxelles...

Ateliers Mémoire de Roubaix