Édifice

Le temple actuel a été dédicacé en 1871. Un orgue s'y trouvait d'emblée ; en effet, on lit sur le site de la paroisse :

Enfin, un dernier détail qui a son importance, le 7 mars 1870, L’Église de Lille vendait un orgue à L’Église de Roubaix, et lui faisait don de tableaux d’inscription. Il y avait donc un orgue le jour de l’inauguration !

Le temple est (2013) en très bon état, après toutefois avoir échappé à la mérule qui avait attaqué les charpentes. Les boiseries, homogènes et de belle qualité, sont complétées par une voûte en berceau du même bois, du plus bel effet. Les nombreux vitraux portent tous le même décor, concourant à l'homogénéité de l'ensemble.

Historique

Un premier orgue de treize jeux a été transformé et agrandi par Bernard Cogez en 1985, selon le parchemin collé sur le fronton des claviers. Cet orgue avait bénéficié d'une modeste subvention municipale (20 000 F) votée en 1980, et portée à 40 000 F en 1982, en raison de la révision à la hausse du devis.

Orgue relevé en 2007 (par Delmotte ?) (source : temples.free.fr). Un nouveau relevage a eu lieu en 2012/13, entièrement financé par la municipalité.

Description

Orgue en deux corps dont un positif de dos, situé sur la tribune. Console en fenêtre, à deux claviers de 56 notes et pédalier de 30 notes. Traction mécanique (au GO : suspendue). Registration mécanique.

Composition

Relevée à la console, juin 2013 :

 

Orgue Cogez du temple de Roubaix
I - Positif de dos          II - Grand orgue          Pédale               
Bourdon 8 Montre 8  Soubasse 16
Montre 4 Bourdon 8  Principal 8
Flûte 4 Prestant 4  Octave 4
Nasard 2 2/3 Flûte 2  Basson 8
Doublette 2 Mixture III-V  
Tierce 1 3/5 Trompette 8  
Mixture II-III    
Dulzian 8    

Tremblant pos. ; Accouplement Pos/GO (par pédale), tirasse GO. Tempérament égal. Diapason : environ La = 440

État

Bon en 2013.

Organistes

Vers 1981, et encore en 2011 : Joseph Kolbl.

Illustrations

Sources