Édifice

Réservé

Historique

Orgue construit par Kerkhoff (Bruxelles) et vendu pour 7000 Fr. Il fut bénit et inauguré le 3 décembre 1898.

La composition d'origine était :

Mons en Baroeul, St Pierre - composition 1898
Grand Orgue  Récit expressif  Pédale (empruntée) 
Bourdon 16 Cor de nuit 8 Soubasse 16 
Montre 8 Viola di gamba 8 Flûte 8
Flûte harmonique 8  Voix céleste 8  
Salicional 8 Flûte 4  
Prestant 4 Basson Hautbois 8   
Doublette 2 Voix humaine 8  
Trompette 8 B/D    

Manuels de 56 notes et pédale de 30 notes. Accouplement II/I, Tirasses I et II, expression, tremblant, et appels de trompette par pédale.

La Croix du Nord a publié le compte rendu d'inauguration qui suit :

Dimanche dernier, à l'inauguration des orgues de Mons-en-Barœul, l'église était absolument envahie par la foule des paroissiens et des amateurs des environs. La cérémonie était présidée par Mgr Lasne, entouré de M. le chanoine Delrue, de MM. les doyens Vandepitte et Streck, de M. l'abbé Bourgeois, ancien curé d'Illies, etc. Après la bénédiction de l'orgue, M. Armand Seure, organiste de Saint-Jean, à Bruxelles, fit entendre toute la belle sonorité de l'instrument, dans la Marche solennelle, de Mailly, qu'il exécuta de main de maître. Puis, dans une suite de morceaux variés, où nous avons noté particulièrement un Ave Maria de Marschner, une Pastorale de Lefébure-Wély, et le Carillon de Martini, il fit ressortir très habilement toutes les ressources d'un orgue de 14 jeux, qui peut produire presque tous les effets des instruments les plus complets.
Alternant avec lui, MM. les abbés Pannier et Boddaert, de l'Université catholique, deux artistes bien connus, charmèrent les auditeurs par une Etude de Schumann, une Pastorale et l'Allegretto de Guilmant, et l'In Paradisurn de Dubois. Pour varier avec le concert religieux, l'organiste de la paroisse, M. Séraphin Drapier, accompagna sur l'orgue, en parfait connaisseur, un morceau de flûte et un morceau de saxophone, joués avec un grand sentiment artistique par MM. Lebon et Legay, puis un O Salutaris de sa composition, et un Agnus Dei parfaitement chantés par MM. Charles et Pierre Potier.
Mgr Lasne voulut bien lui-même, avec 1e grand talent qui le distingue, célébrer le rôle sublime de l'orgue dans les églises, et fit très délicatement l'éloge du pasteur de la paroisse, M. l'abbé Rigaut..., qui, grâce au concours dévoué de son conseil de fabrique et à la générosité de ses paroissiens, est parvenu en peu de temps à doter son église d'un instrument magnifique digne de rivaliser avec les meilleurs de la contrée.
Nous devons aussi tous nos éloges à M. Émile Kerkhoff, de Bruxelles, qui est le facteur de cet orgue, et dont on a apprécié la grande délicatesse et le très réel talent.

Là comme ailleurs, les tuyaux de façade furent pillés en 1917.

Description

Buffet

Composition

État

Organistes

Illustrations

Sources

Site : http://jm.poutrain.free.fr/mons-bl/naissance_d_une_eglise.html