A propos de Léon Lecocq et Edmond Diérickx : Article de Gustave Scrive-Thiriez, paru dans Septentrion, 1928 (source : bibliothèque Gallica). Le prénom "Édouard", au lieu d'Edmond, est une erreur manifeste (l'autre Diérickx organiste s'appelait Alphonse Marie Joseph).